Eneco reçoit une grande distinction de Greenpeace

Les efforts en énergie verte et locale récompensés par un score élevé

Vendredi 28 septembre 2018 — Eneco reçoit de Greenpeace à nouveau un score élevé pour sa politique en termes de durabilité. Eneco reste donc, parmi tous les grands fournisseurs d’énergie, le fournisseur le plus vert. Greenpeace n’analyse pas seulement la provenance de l’électricité proposée, mais aussi la politique d’investissements. Avec un score de 16/20, Eneco devance de loin les fournisseurs d’énergie traditionnels. 

Alors que l’année académique vient de commencer pour les étudiants, Eneco obtient déjà une grande distinction de Greenpeace. Un résultat majoritaire obtenu grâce à la grande quantité d’énergie verte avec laquelle le fournisseur d’énergie dessert ses plus d’1 million de clients. Eneco est, fort de ses 260.000 panneaux solaires, le plus grand producteur d’énergie solaire de Belgique, et est également le propriétaire de 96 éoliennes sur la terre ferme et est actionnaire de Norther, le plus grand parc éolien offshore de notre pays. La capacité de production européenne de 1769 mégawatts grâce au vent et de 213 mégawatts grâce au soleil remporte selon Greenpeace un score de 16/20.

“Le score de Greenpeace est une reconnaissance de notre politique énergétique durable et nous encourage à investir encore plus dans la production d’énergie verte. Notre ambition est de livrer à tous nos clients de l’énergie vraiment durable. Soit de l’énergie provenant de sources renouvelables, produites localement et si possible en collaboration avec nos clients.”

Christophe Degrez, CEO Eneco Belgique

Des investissements prometteurs

Eneco entend générer autant d’électricité verte en Belgique par le soleil et le vent que celle que la quantité qu’elle livre à ses clients. Ce qui contraste avec ce que font certains autres fournisseurs d’énergie, pour qui il est suffisant d’acheter des certificats d’énergie verte à l’étranger pour vendre leur énergie comme de l’énergie verte. Cet équilibre a pour la première fois été atteint en 2016. Eneco a ensuite intégré un autre fournisseur d’énergie avec pour but de proposer également de l’énergie 100 % verte et locale pour ses nouveaux clients. C’est aussi la raison pour laquelle le score de cette année est un peu plus bas que celui des dernières années, mais Eneco conserve toujours une grande avance sur les fournisseurs d’énergie traditionnels. Le groupe s’est donné pour objectif, à l’horizon 2025, de livrer à ses clients de l’énergie non seulement durable, mais aussi produite localement.

"Eneco reçoit une note élevée puisqu’il opte résolument pour l’énergie renouvelable. En tant qu’assez gros fournisseur et producteur, il contribue ainsi fortement à la transition énergétique."

Greenpeace, sur www.monelectriciteverte.be 

La politique d’investissement d’Eneco vise une hausse de sa capacité de production par le soleil et le vent jusqu’à 830 gigawatt-heure en électricité, ce qui compte aussi dans le score de Greenpeace. Cette politique d’investissement sera entièrement continuée. Les développements futurs dans le vent et le soleil feront en sorte qu’Eneco atteindra les objectifs fixés en 2025.

Durable, décentralisé et ensemble : voici les piliers de notre politique énergétique. Une grande partie du parc de production belge n’est plus tenable et risque de ne plus du tout être fiable. L’agitation récente autour du risque de pénurie d’électricité montre que nous avons de toute urgence besoin de passer à la vitesse supérieure en matière de transition énergétique. Eneco veut pousser les entreprises à mieux réfléchir à leur politique énergétique et voudrait proposer son expérience afin de rendre le marché de l’énergie belge plus durable.”

Christophe Degrez, CEO Eneco Belgique